Beaucoup d’entre nous se demandent si l’entretien annuel a lieu afin que l’employeur puisse contrôler ses employés. C’est d’ailleurs tout à fait normal de se demander cela et c’est vraiment le cas, car si un employeur fait passer des entretiens chaque année à ses salariés, c’est en majeure partie pour évaluer ses capacités et cela se trouve être tout à fait normal.

Durant ces entretiens, l’employeur fait le bilan du travail du salarié au cours de l’année, mesure ses progrès et communique ses attentes pour l’année à venir. Du côté du salarié, il peut évaluer ses atouts, ses faiblesses, communiquer ses remarques et même demander une augmentation.

Cependant, ces entretiens ne se font pas au feeling et des règles sont à respecter afin qu’ils se déroulent dans le plus grand professionnalisme possible. Que ce soit de la part du salarié ou de l’employeur, les quelques consignes que nous allons vous communiquer sont essentielles.

Tout d’abord, parlons des obligations ainsi que des droits de l’employé

Tout d’abord, il se trouve être important de communiquer en premier lieu que le salarié ne peut refuser cet entretien annuel. En cas de refus, des sanctions pouvant même aller jusqu’au renvoi pourront être appliquées si l’employer refuse catégoriquement de se soumettre à cet entretien annuel.

Concernant les informations sur cet entretien, les salariés peuvent être avertis individuellement ou collectivement. Cela peut donc se faire par le biais d’une simple affiche visible par tous au sein de l’entreprise.

Vu que ce n’est pas une convocation par rapport à des sanctions disciplinaires, l’employé passant cet entretien ne peut être accompagné par un représentant du personnel. Chaque sujet abordé doit également avoir pour sujet le travail et n’importe quel sujet de la vie personnelle de l’employé abordé par l’employeur pourrait être refusé.

Quant au rapport d’évaluation de l’employeur, il doit être pertinent, non discriminatoire et objectif. L’employé doit également avoir accès à ce rapport qui ne peut être communiqué à personne d’autre.

Quant aux contestations de l’employé par rapport à l’évaluation annuelle

Comme déjà indiqué précédemment, l’employé ne peut refuser cet entretien annuel. Quant au rapport d’évaluation, elle ne peut être refusée sauf si un accord a été signé au préalable. Le salarié peut donc refuser de signer le contenu du rapport en cas de désaccord.

Cependant, des sociétés ont mis en place un recours interne pour d’éventuels comptes rendus afin d’éviter les litiges juridiques avec les employés en cas de refus. Même si l’employeur a très peu de chance de perdre face à la justice dans ces cas-là, de nombreuses sociétés préfèrent prendre des précautions.

Pour conclure

L’entretien annuel permet à l’employeur de contrôler ses employés. Cependant, que ce soit du côté des salariés ou des employés, c’est le moment idéal pour faire le point dans le but de faire avancer le travail dans le bon sens. Que ce soit pour les points négatifs ou positifs dans le cadre professionnel, c’est le moment idéal pour mettre les points sur les i.