Le lundi 15 novembre 2015, le ministre des Affaires sociales de la Tunisie a annoncé une majoration du SMIG et du SMAG. Cet accord a été réalisé après une consultation avec les organisations professionnelles.

Une augmentation à effet rétroactif

Durant une rencontre avec la presse organisée au siège du Ministère des Affaires sociales, Ahmed Ammar Youmbaï a annoncé l’augmentation du SMIG et du SMAG sur le territoire tunisien. D’après le ministre, cette mesure a un effet rétroactif puisqu’elle est applicable aux salaires perçus par les travailleurs à partir du 31 mai.

L’augmentation du SMIG (Salaire minimum interprofessionnel garanti) entrainée par l’accord devrait toucher au minimum 250 000 ouvriers du secteur non-agricole, selon M. Youmbaï.

D’autre part, la majoration du SMAG (salaire minimum agricole garanti) devrait offrir une meilleure marge de manœuvre aux professionnels évoluant dans le secteur agricole. L’augmentation est différente pour les travailleurs agricoles spécialisés et les travailleurs agricoles qualifiés.

Pour le salaire minimum dans les secteurs non-agricoles, la rémunération a été portée à 338 dinars par mois (soit environ 136.90 € / mois) pour le régime de 48 heures et à 15 dinars 80 millimes, pour le régime de 40 heures par semaine (soit 289 dinars 639 millimes par mois soit 117 €).

Dans le secteur agricole, la rémunération des travailleurs spécialisés a été majorée de 733 millimes par jour et celle professionnels qualifiés, de 766 millimes par jour.

Les autres augmentations entrainées par l’accord

smig-augmentation

Hormis les salaires, le ministre des Affaires sociales a annoncé une majoration des indemnités de déplacement pour les salariés payés au SMIG.

L’augmentation appliquée par le Ministère est de l’ordre de 10 dinars. Ainsi, les indemnités de transport sont passées de 26 dinars 112 millimes par mois à 36 dinars 112 millimes par mois (environ 14.58€ mensuel).

Suite à la consultation avec les organisations professionnelles, le ministre a également décidé d’augmenter les pensions de retraite pour le régime général de la Caisse nationale de la sécurité sociale (CNSS). Cette augmentation a été réalisée à un taux équivalent à celui du SMIG et du SMAG, et devrait avoir des effets bénéfiques sur le pouvoir d’achat de 670 000 retraités et bénéficiaires de pensions.