Durant le conseil de ministre qui a eu lieu le 20 décembre 2018, la revalorisation du salaire minimum au Portugal a été décidée. Il a été conclu qu’à partir du 1er janvier 2019 s’appliquait une augmentation de 3,4 % au SMIC. Ce qui donne un montant mensuel de 700 euros. À titre d’information, le salaire minimum portugais valait plus peu près 676 euros avant cette augmentation.

Comment explique-t-on cette augmentation du SMIC portugais ?

Soutenu par la gauche radicale, le gouvernement socialiste est monté au pouvoir en 2015. Sous la directive du Premier ministre Antonio Costa, le gouvernement a tenu parole en ce qui concerne la reconsidération annuelle du SMIC portugais. En effet, le salaire minimum augmente chaque année. Grâce à la hausse de 3,4 % cette année, le taux de revalorisation atteint un cumul de 18,8 %. Plus de 750 000 salariés vont bénéficier de cette augmentation.

évolution du SMIC portugais

À titre de rappel, le Portugal a traversé une crise de dette en 2011 et s’est mis sous la consignation de l’Union européenne et du Fonds monétaire international (FMI). En réponse à cela, le gouvernement de Passos Coelho (au pouvoir à cette époque), soutenu par la droite, a adopté la politique d’austérité. Maintenant que le gouvernement socialiste a pris les règnes, il a décidé de prioriser la hausse de salaire minimum pour en finir avec cette politique.

Soucieux de la santé financière du peuple et désireux d’assainir les finances publiques, le premier ministre portugais s’efforce d’aligner le SMIC du pays à celui des autres, à commencer par l’Espagne. Dans ce pays, le salaire minimum est passé de 858 euros à 1050 euros, sous l’effet d’une hausse de 22%.

Le salaire minimum du Portugal passe-t-il à 700 euros ou à 600 euros ?

L’Agence France-Presse publiait sur les médias sociaux que le SMIC portugais passe à 700 euros mensuels en 2019. Le communiqué du conseil des ministres portugais évoque quant à lui un mensuel de 600 euros. Les gens sont confus, pourtant les deux parties disent vrai.

En fait, les salariés portugais percevaient 14 mois de salaires en une année avant la crise. Leurs paies étaient doublées à l’approche de l’été et à l’approche de Noël. Ces deux salaires supplémentaires constituent des primes qui disparaissaient pendant la crise, du moins pour les fonctionnaires et les retraités percevant plus de 1 000 euros par mois.  

Le Premier ministre Antonio Costa

Cependant, le nouveau gouvernement portugais les a restaurés. En ce moment, les fonctionnaires reçoivent un double salaire en juillet et à Noël. Les entreprises du secteur privé sont soumises à une norme qui stipule le paiement de deux mois de salaire doublé et le reste normalement, à défaut d’une exception.

À ce contexte, le mensuel de 600 euros qu’évoque le gouvernement portugais correspond aux 14 mois de salaire annuel. En mentionnant 700 euros, l’AFP fait allusion à 12 mois de salaire annuel. Cette explication a bien été validée par l’Agence France-Presse. D’ailleurs, une personne perspicace verra très vite que 700 fois 12 et 600 fois 14 aboutissent au même résultat, soit 8 400 euros.