Les études d’architecte comptent parmi les plus difficiles. Elles demandent aux étudiants d’atteindre un niveau de précision et de maîtrise de leur domaine égal à celui des médecins. L’architecture ne laisse pas de place à l’erreur : une faute de calcul dans des plans non corrigée, et c’est tout un bâtiment qui peut se révéler instable, mettant en danger ses occupants. C’est pourquoi pendant les 6 ans d’études pour obtenir le master d’architecture et la formation HMONP (Habilitation à exercer la Maîtrise d’Œuvre en son Nom Propre), il est important de trouver de bons stages qui viennent compléter les acquis en cours.

Déterminer le genre de stage en architecture souhaité

Trouver un stage en architecture

Il n’existe pas qu’un seul type de travail dans l’architecture, et donc implicitement, pas qu’un seul type de stage en architecture. Tout dépend de votre plan de carrière et donc de quel type d’expérience vous avez besoin. Par exemple, vous pourriez vous spécialiser dans la disposition interne d’un logement plutôt que l’architecture extérieure, et donc devenir architecte d’intérieur.

Pour les premières années, il est important de garder l’esprit le plus ouvert possible. Peut-être êtes-vous rentré en école d’architecture avec une intention bien particulière, et donc allez chercher à faire tous vos stages d’architecture dans ce domaine précis, qu’il s’agisse d’architecture intérieure ou extérieure, de bâtiments officiels ou bien d’habitations pour particuliers. Mais vous ne connaissez qu’une infime partie du métier ! À vous de décider donc si vous ne voulez faire que des stages d’architecture dans ce domaine particulier qui vous a attiré dans un premier temps, ou bien si vous préférez tout essayer tant que vous êtes en phase d’apprentissage pour, dans le futur, vous diriger vers le genre d’architecture que vous avez le plus apprécié.

Pour ceux qui en sont déjà à quelques années d’études, vous savez certainement ce que vous voulez faire une fois sorti de votre école d’architecture. Dans ce cas, il vous faudra plutôt chercher des stages qui approfondiront votre expérience dans ce domaine précis. Rappelez-vous, toute expérience professionnelle est bonne à prendre, car ce que vous apprenez en stage d’architecture sera très certainement réutilisable lorsque vous serez devenu un vrai professionnel.

Dans tous les cas, profitez de vos stages au maximum ! Une fois que vous ne serez plus étudiant, et que vous aurez plus de 25 ans, vous n’aurez plus aucune possibilité d’en faire, et il faudra alors vous confronter au monde du travail, comme l’explique cette page du site service-public.fr.

Faire des recherches dans le sens de vos études

Une fois cette première étape passée, vous savez maintenant sans doute vers quoi vous voulez diriger, que vous soyez en phase de découverte des différents domaines de l’architecture ou bien en phase d’approfondissement. Il faut aussi déterminer votre place dans ce domaine : voudriez-vous faire partie d’un cabinet d’architecture ? Ou, grâce à l’HMONP, devenir libéral et donc gérer des projets par vous-même de A à Z ?

Dans tous les cas, sur les plateformes de recherche de stage en architecture comme Archibat-Prems, ne pensez pas seulement au type d’architecture, mais bien à la place que vous occuperez en tant que stagiaire : être sous les ordres directs du chef de projet n’offre pas la même expérience qu’être sous les ordres d’un architecte salarié.

Réputation de l’entreprise d’accueil

Un dernier conseil, si vous avez le choix entre plusieurs cabinets pour un même poste et type d’architecture, pensez à vous renseigner sur la réputation de chacune. Tant qu’à avoir du choix, autant en profiter pour prendre les meilleurs ! Vous ne regretterez pas d’avoir pris ce moment supplémentaire dans la recherche de votre stage en architecture dans ce but au moment de travailler pour l’entreprise, ou de faire valoir ensuite vos acquis à travers un rapport de stage.