Une hausse de 1,1% a été mise en œuvre depuis janvier 2014 en termes de smic hôtelier. Cela a été le résultat de la rencontre entre le ministre du travail, de l’emploi social, de la formation professionnelle et du dialogue social, Michel Sapin et les membres de la commission nationale de la négociation collective.

Une hausse déjà en application

Lors de cette entente, les avis des membres de la commission nationale collective portant sur revalorisation du salaire minimum interprofessionnel de croissance  ont été recueillis. De ce fait, en application des dispositifs de revalorisation légaux, le smic horaire hôtelier a été porté à 9,53 euros contre 9,43 euros l’an dernier, soit une croissance de 1,1%.

En passant par ce taux en une année, le  smic horaire brut est définit par 1 445,38 euros par mois. Ces chiffres sont basés sur une durée légale de travail de 35 heures hebdomadaires. Avec ce montant, les attributaires ne ressentent aucun coup de pouce de la part du gouvernement. Mais les employés du secteur hôtellerie-restauration bénéficient quand même d’un avantage considérable puisqu’ils sont rémunérés supérieurement par rapport au smic ordinaire.

De plus, le minimum garanti ou MG, servant à évaluer l’avantage en nature nourriture  dans ce secteur, a connu pareillement une hausse 1er  dernier. Ce dernier a été relevé de 0,6%, soit 3,51 euros.

Les autres avantages du SMIC Hôtelier

smic-horaire-hotelier

A part la hausse du montant du smic horaire, les employés de l’hôtellerie et de la restauration bénéficieront également d’une prime TVA qui s’ajoute à la rémunération. Cette prime respectera les conditions fondamentales avant de pouvoir haussée la totalité du salaire des employés concernés.

Nombreux sont les employés de ce secteur qui travaillent durant des horaires déconfortant et sous des conditions assez difficile. Ainsi, d’autres primes viennent combler les salaires hôteliers pour un garanti du minimum de revenus aux employés à savoir la prime de compensations et la prime de motivations.

La nouvelle grille tarifaire en termes de salaire hôtelier, comprenant la hausse du smic horaire et  le minimum garanti, a été déjà établit.