Chaque employeur doit obligatoirement verser un salaire ajouté de différentes indemnités à son assistante maternelle agréée. En plus du salaire et des indemnités, il doit s’acquitter des cotisations sociales. Cependant, celles-ci peuvent être prises en charge par la Caf/MSA.

Le salaire horaire de base d’une assistante maternelle

La rémunération de base d’une assistante maternelle doit obligatoirement comprendre un salaire horaire minimum ajouté d’une indemnité d’entretien. Pour alléger la charge de l’employeur, la Caf/MSA de celui-ci peut se charger partiellement de la rémunération du salariée, dans le cadre du CMG de la Paje.

Cependant, la Caf/MSA ne peut prendre en charge l’intégralité du montant de la rémunération et  l’employeur doit s’acquitter au minimum, 15% du salaire du à l’assistante.

Les indemnités d’entretien comprennent, les matériels et les produits de couchage, les jeux et les activités proposées à l’enfant, les équipements de puériculture, ainsi que la part correspondante aux frais généraux du logement de l’assistante.

Depuis le 1er janvier 2015, le montant minimum de l’indemnité d’entretien a été fixé à 2,99 € par jour, par enfant et pour 9 heures de garde.

L’employeur peut effectuer un accord avec la salariée afin de proratiser le coût de l’indemnité, en fonction de la durée d’accueil.

L’indemnité de repas et l’indemnité kilométrique

Dans le cas où, l’assistante maternelle se charge de la nourriture de l’enfant pendant la garde, l’employeur doit ajouter à son salaire, une indemnité de repas. Le montant de cette dernière est fixé généralement dans le contrat de travail.

Par contre, si c’est l’employeur qui fournit les repas, il n’est pas tenu de payer une indemnité.

assist

L’indemnité kilométrique quant à elle, correspond au frais engagés par l’assistante pour le transport de l’enfant. L’indemnisation doit être supérieure ou égale au montant de l’indemnité kilométrique de la fonction publique et supérieure au barème fiscal.

Les cotisations sociales

En tant qu’employeurs, les parents de l’enfant doivent s’acquitter des cotisations et des contributions dues au titre de l’emploi d’assistante maternelle.

Pour les bénéficiaires du CMG de la Paje, les cotisations peuvent être prises en charge intégralement, à condition que la rémunération de l’assistante ne dépasse pas le plafond journalier de référence.

Pour les non-bénéficiaires du CMG de la Paje, le calcul du montant des contributions est réalisé par le centre national Pajemploi. Ensuite, celui-ci adresse à ces employeurs des décomptes qui préciseront les montants qui seront prélevés de leur compte.