Salam FAYYAD premier ministre Palestinien et son gouvernement se sont mis d’accord mardi 9 Octobre 2012 pour instaurer un SMIC dans le pays dès le début de l’année 2013. Ce salaire minimum est d’un montant mensuel de 1 450 Shekels ce qui équivaut à 290 euros.

Le SMIC horaire en Palestine est donc d’une valeur de 8,5 Shekels ce qui fait un salaire de 1,7 euro pour une heure de travail fournie par un salarié. Cette réforme n’est valable que dans le privé et non dans le public.

Un grand évènement

Salam FAYYAD

2013 va être une année historique pour la Palestine. En effet, ça sera la première fois dans le pays où un salaire minimum fixé par l’Etat verra le jour. Selon le chef de « l’Union Générale des Travailleurs de Palestine », Cette rémunération sera revalorisée un an après sa date de création.

Un SMIC qui ne plait pas à tout le monde

Cette décision a provoquée le mécontentement de certains syndicats qui ont peur que cela nuise aux salariés en freinant le marché de l’emploi des Palestiniens. Après 18 mois de négociations avec le gouvernement, le SMIC n’aura lieu que dans le secteur du privé.

Actuellement, 1 million de Palestiniens travaillent dans le privé et 10% d’entre eux ont un salaire mensuel allant de 80 et 140 euros. Ce qui est insuffisant d’autant plus que le prix des carburants et le coût de la vie ne cesse d’augmenter dans le Pays, ce qui a provoqué un grand nombre de manifestations.