Un contrat pro ou un contrat de professionnalisation permet au salarié d’alterner des périodes d’enseignement et des périodes de travail en entreprise. Il s’agit donc d’un contrat de formation en alternance. Le contrat pro peut autant être à durée déterminée qu’indéterminée.

Ce type de contrat a été instauré afin de permettre l’acquisition d’une qualification professionnelle dans une branche, et d’octroyer au salarié une formation adaptée à son niveau et à ses besoins. D’ailleurs, le contrat pro facilite l’insertion dans l’entreprise.

Comme tout contrat de travail, le contrat pro octroie le droit à une rémunération. Toutefois, ce type de contrat a un barème de salaire qui lui est propre. Cela diffère donc selon les cas, notamment le niveau de qualification du salarié ainsi que son âge.

Salaire minimum ou salaire majoré ?

En 2019, le salaire minimum d’un salarié en contrat pro a augmenté de 1,5 % par rapport à l’année précédente. Cette hausse est notamment liée à l’augmentation du SMIC en France. Ce salaire minimum est tenu comme base et sert de référence au salaire majoré. Certainement, la rémunération n’est pas identique pour tous les salariés en contrat pro, et la majoration dépend premièrement de leur niveau de qualification.

Le salaire majoré est calculé selon un taux par rapport au SMIC. Mais il y a lieu de souligner que le salaire minimum majoré s’applique aux salariés titulaires du bac ou d’un diplôme équivalent. Et la majoration est faite pour les salariés dont les diplômes ou titres sont de niveau supérieur au bac. A contrario, le salaire minimum est celui qui est appliqué aux titulaires d’un titre ou diplôme professionnel inférieur au niveau du bac.

pièce de monnaie

Le taux du salaire par rapport au SMIC

Hormis le niveau de qualification de la personne, la rémunération du contrat pro tient également l’âge de celle-ci en compte. Par conséquent, les jeunes âgés de moins de 21 ans doivent être payés au moins à un montant égal à 55 % du SMIC. Ce qui est l’équivalent de 836,67 euros. Mais pour les salariés titulaires du Bac, la rémunération est à 65 % du SMIC, autrement dit 988,80 euros.

Pour ce qui est des adultes de 21 à 25 ans, le taux applicable s’élève à 70 %. Cela signifie que le salaire minimum est estimé au montant de 1064,86 euros. Pour les personnes qui peuvent bénéficier d’un salaire majoré, c’est-à-dire, les personnes titulaires du bac, le taux est fixé à 80 % du SMIC.

Enfin, pour les salariés ayant un âge supérieur ou égal à 26 ans, l’entreprise se doit de les rémunérer à l’égale du SMIC. Par ailleurs, si la convention collective de l’entreprise prévoit une rémunération minimale, les salariés âgés de 26 ans ou plus sont payés au moins au montant de 85 % de celle-ci.