Jeudi dernier, le parlement allemand vient de réviser à la hausse le smic allemand.

Un salaire minimum qui dépasse toutes les attentes

Jeudi dernier, Le Bundestag, le parlement allemand a rendu effectif le salaire minimum des employés allemands, soit 8,5 euros l’heure. Le parti social démocrate (SPD) en a fait sa priorité. Il a tenu sa promesse et a généralisé le smic, à raison de 8,5 euros brut de l’heure. Si les membres du parti social démocrate ont fait des heureux notamment du côté des salariés, l’autre parti, la CDU, l’allié conservateur réfute cette décision. Pareillement du côté du patronat qui est réticent à l’idée de monter jusqu’à 8,5 euros brut l’heure pour le salaire minimum.

Ce SMIC horaire sera effectif à compter du début du mois de janvier 2015 d’après la loi la régissant. Tous les salariés ne pourront pourtant pas en profiter après cette date car il faut attendre 2017 pour en jouir pleinement. Ces derniers jours, une liste d’exceptions s’est élargie en vue d’adopter le décret, réduisant le nombre de salariés bénéficiaires de ce nouveau smic. Par conséquent, les Verts ont surnommé cette nouvelle réglementation de « gruyère ».

Impacts du nouveau SMIC dans chaque secteur

un Smic à 8,5 euros pour l'AllemagneDu côté des agriculteurs, ils redoutent une inflation des prix des asperges et des fraises avec le nouveau salaire minimum d’où leur demande de dérogation pour les saisonniers. Les éditeurs, quant à eux, ont protégé les livreurs de journaux et ont négocié un régime transitoire.

D’autres secteurs pourvus d’un accord salarial, à l’exemple des salons de coiffure et des abattoirs, ne tirent pas non plus profit de ce nouveau salaire minimum. Ce nouveau SMIC se démarque par le fait que son niveau ne sera réévalué que tous les 2 ans. N’empêche que d’ici jusqu’au mois de janvier 2015, un peu plus de 3,5 millions de salariés verront leur fiche de paie gonfler.