A chaque début d’année, les travailleurs, notamment ceux payés au SMIC, attendent impatiemment la révision du salaire minimum légale. Pour 2018, cette dernière enregistrera une faible hausse et d’autres mesures visant à augmenter le pouvoir d’achat des salariés vont être appliquées.

Une légère hausse du SMIC

La Ministre du Travail Muriel Pénicaud a confirmé une augmentation du SMIC de 1,24% à partir du 1er janvier 2018. Une fois de plus, les travailleurs ne pourront donc pas compter sur une hausse au-delà de l’indexation légale. (Plus d’informations ici)

Cette faible augmentation est en effet, le résultat d’un calcul prenant en considération l’inflation subie par 20% des ménages français les plus défavorisés et le gain de pouvoir d’achat de la classe ouvrière. Selon son évaluation de la conjoncture et celle des besoins des foyers, le Gouvernement peut donner un coup de pouce au Salaire Minimum Interprofessionnel de Croissance et donc appliquer une hausse plus conséquente.

Pour 2018, le Gouvernement a décidé de prendre en compte les préconisations du groupe d’experts chargé de la question du SMIC et de procéder essentiellement à une revalorisation automatique du salaire minimum, pour pouvoir concentrer ses efforts sur l’emploi.

Cette revalorisation va porter la rémunération minimum légale à 9,88 € par heure, contre 9,76 € pour cette année. Chaque mois, un salarié devrait percevoir un salaire brut de 1 498,47 € au lieu de 1 480,27 €, soit une augmentation de l’ordre de 18,20 € par mois et de 218,40 € par an.

Il est important de noter que, le groupe d’experts a également proposé une révision de la méthode de calcul SMIC pour la nouvelle année. Cependant, les autorités ont préféré s’appuyer sur la méthode actuelle, afin de ne pas opérer de changements pouvant mettre les salariés en déroute.

Par ailleurs, le Gouvernement prévoit d’appliquer une nouvelle augmentation vers le mois d’octobre 2018. En effet, son but est d’améliorer graduellement le pouvoir d’achat des Français en leur offrant la possibilité de bénéficier d’un revenu supplémentaire de l’ordre de 35 € net par mois.

Il faut savoir que l’augmentation de 1,25% qui va être appliquée au début de la nouvelle année permettrait à une personne travaillant à temps plein au SMIC de gagner 20 € net par mois.

D’autres mesures visant à optimiser le pouvoir d’achat des Français

En suivant les conseils des experts en finance, le Gouvernement n’a opéré que de légères améliorations sur le pouvoir d’achat des travailleurs payés au SMIC. Afin de fournit à ceux-ci des ressources plus conséquentes, sans devoir mettre la pression sur les employeurs et donc sur le marché de l’emploi, il a élaboré d’autres solutions.

Outre la prochaine revalorisation qui devrait être appliquée vers le mois d’octobre 2018, les autorités ont décidé de supprimer l’ensemble des cotisations annuelles liées au chômage et à la maladie. Bien qu’ils permettent d’éviter les effets néfastes sur l’emploi et fournir des revenus plus importants aux salariés, ces changements ont néanmoins leurs coûts. D’après des études, ils pourraient entrainer une augmentation de la CSG (Contribution Sociale Généralisée) de 1,7 point.