La question des salaires est un point important de cette campagne. Sachant qu’une grande partie des rémunérations sont établies en fonction du SMIC, plusieurs candidats ont pour principal sujet de campagne le salaire minimum légal.

A trois jours du premier tour, nous avons décidé de vous présenter les intentions de chaque candidat concernant cette rémunération.

 François HOLLANDE

Ajuster le salaire minimum en fonction du changement des prix. Il souhaite que cette paye minimale soit réévaluée au minimum une fois par an en fonction du PIB. Le candidat socialiste a annoncé « Chaque fois que la croissance augmente, une part doit aller aux salariés ».

Nicolas SARKOZY

Il ne compte pas modifier le montant du SMIC, mais il souhaite une baisse de charges salariales allant jusqu’à 70 € de gain mensuels. Pour pouvoir payer cette mesure, le candidat UMP veut enlever la prime pour l’emploi.

Jean-Luc MELENCHON

Rehausser la valeur du SMIC à 1 700 euros bruts. Selon ses propos, il se concentrera sur l’augmentation de ce salaire dès le début de son mandat s’il est élu. Il a aussi déclaré « Ce chiffre, je l’ai pris aux syndicats et s’ils le proposent, c’est que c’est possible

Marine LE PEN

Elle compte augmenter de 200 euros par mois pour les employés ayant un salaire inférieur de 1 500 € nets, soit un peu moins d’un SMIC et demi.

Philippe POUTOU

Augmenter le montant du SMIC à 1 700 € net et non brut il souhaite aussi augmenter les salaires de 300 €

Jacques CHEMINADE

Comme Jean-Luc MELENCHON, il compte augmenter le montant du SMIC à 1 700 € brut,. Son principal objectif est de fixer un équivalent au SMIC pour les retraites.

Nathalie ARTHAUD

Elle a pour but de d’évaluer les salaires en fonction du coût de la vie mais aussi une augmentation globale des salaires.