L’année 2019 marque le début d’un changement fondamental dans les modalités de recouvrement de l’impôt sur le revenu.

Les salariés sont désormais automatiquement prélevés à la source par leur employeur en fonction du taux renseigné lors de la dernière déclaration des revenus effectuée.

Ce prélèvement automatique est appelé le prélèvement à la source.

Les avantages du prélèvement à la source

prélèvement à la source pour le SMIC

Le premier avantage du prélèvement est sans doute le fait qu’il s’adapte automatiquement à vos revenus actuels. L’employeur collecte l’impôt sur le salaire actuel. Vous payez donc votre part d’impôt immédiatement en fonction de ce que vous percevez.

L’autre avantage est le réajustement automatique de l’impôt en fonction des variations de vos salaires. Une hausse de salaire entraine automatiquement une hausse de prélèvement et dans le cas contraire, une baisse de salaire provoquera une baisse des prélèvements. Ce qui n’était pas le cas lors des années précédentes.

Que se passe-t-il si votre employeur prélève trop ?

prélèvement à la source salariés

Si l’erreur vient de l’employeur :

Si par exemple votre employeur applique un taux inférieur au taux transmis par l’administration fiscale, vous devrez, au printemps (lors de votre déclaration) rectifier le montant de prélèvement pré-rempli sur votre déclaration.

Si votre employeur applique un taux supérieur, cette fois-ci, vous n’aurez pas de démarche à effectuer, il suffit de le prévenir et il corrigera l’erreur lors des mois suivants.

Si l’erreur vient de l’administration fiscale : Dans ce cas, il ne faudra pas vous tourner vers votre employeur. Il faudra s’adresser au service des impôts par courrier (ou e-mail), ou alors le signaler lors de votre déclaration.