D’après un classement élaboré à partir de l’indice Big Mac, les Australiens, les Néo-zélandais et les Français font partie des smicards les plus aisés dans le monde. Pour moins de 30 minutes de travail, ils peuvent s’acheter un hamburger de la célèbre chaîne de restauration américaine.

L’indice Bic Mac

Créé au milieu  des années 1980 par le magazine The Economist, l’indice Bic Mac est un outil permettant de comparer le pouvoir d’achat de chaque pays relativement au prix de ce produit de l’entreprise américaine Mc Donald’s. Ce dernier a été choisi dans les comparaisons en raison de sa présence dans de nombreux Etats du monde. Toutefois, l’indice Big Mac n’est pas très précis mais donne simplement un rapide aperçu de la valeur des monnaies et du coût de la vie dans chaque pays.

Les Français à deux rangs derrière les Australiens dans le palmarès des smicards

L'indice Big MacSelon les études menées par ConvergEx sur les pays où le salaire est évalué par heure de travail, un Australien payé au salaire minimum  n’a besoin que de 18 minutes d’activité professionnelle pour acquérir un Big Mac. En effet, la rémunération minimum est de 16,88 dollars américain par heure dans cette île continent, ce qui place leurs smicards en tête.

La deuxième position du classement élaboré à partir de l’indice Big Mac est occupée par la Nouvelle-Zélande, où les salariés peuvent acheter ce produit phare de Mc Donald’s tous les 24 minutes. Après la Nouvelle-Zélande, la France termine le Top 3 où un smicard peut commander le célèbre hamburger de la chaîne de restauration rapide, en un peu moins de 25 minutes de travail.

L’Hexagone est talonné de près par le Royaume-Uni, tandis que l’Espagne ne se place qu’à la dixième place et les Etats-Unis à la huitième.

Pour information, l’Italie et l’Allemagne sont les deux grands absents de ce palmarès des smicards mondiaux. En effet, la rémunération dans ces deux pays n’est pas calculée par heure comme en Australie, aux Etats-Unis ou en France.