Exercer un métier en toute autonomie, sans pour autant perdre le statut de salarié, tel est le contexte du portage salarial. Bien que le consultant soit toujours considéré comme étant un salarié, son contrat de travail est très différent du salarié classique. À titre d’exemple, il choisit l’horaire de travail et l’honoraire qui lui paraît convenable. En parlant de rémunérations, il existe un mode de calcul propre au portage salarial.

Qu’est-ce que le portage salarial ?

Le portage salarial est basé sur réseau triangulaire mettant en relation le consultant et le client à travers une société de portage

  • Le consultant

C’est le salarié porté avec lequel la société de portage signe un contrat de travail selon les conditions qu’il impose.

  • Le client

C’est l’entreprise dans laquelle, le salarié porté va exercer un métier. La collaboration entre cette entreprise cliente et la société de portage fera l’objet d’une contrat de prestation de service.

portage salarial

Le portage salarial permet au consultant de devenir travailleur autonome, sans perdre l’avantage d’être salarié. En effet, il percevra un revenu mensuel constant avec une protection sociale complète comme tous les salariés de l’entreprise qui l’embauche.

L’entreprise cliente de son côté bénéficiera d’un personnel habile pour accomplir une mission bien définie.  

Comment se calcule le salaire du consultant ?

Le salaire d’un salarié porté compte tenu des prestations réalisées est facturé hors taxe auprès de l’entreprise cliente. Comme stipulé dans le contrat de travail entre lui et la société de portage, une commission de 5 à 10 % sera déduite de ce montant à titre de frais de gestion. À cela se déduisent également les charges patronales et les charges salariales selon le type de contrat.  

Toutefois, le salarié porté peut déduire ses frais de fonctionnement de son dû, sous réserve d’un justificatif. À cet effet, il pourra le récupérer sous forme de complément de salaire. À titre d’information, la loi oblige toute société de portage salarial à verser un mensuel d’au moins 75 % du plafond de la sécurité sociale à ses salariés. Ce qui est équivalant à 2 451 euros en avril 2017 si le consultant travaille à plein temps.

calcul rémunération

En raison de la convention collective du portage salarial qui s’appliquera à partir du 1er juillet prochain, un changement va avoir lieu dans cette modalité.   

Exemple de calcul de la rémunération

Prenons à titre d’exemple un quelconque consultant dans le domaine de la communication. Soutenu par une société de portage, il a pu conclure un contrat CDI avec une quelconque entreprise pour une rémunération journalière de 700 euros. En travaillant pendant 20 jours au cours d’un mois, sa base salariale est de 14 000 euros.

Ce qui donne 12 600 euros après déduction 10% à titre de frais de gestion. Supposons que ses charges patronales s’élèvent à 52 %, le salaire brut est égal à 8 439 euros. Suite à la déduction d’une charge salariale de 23 %, le salaire net de cet employé vaut 6 642 euros. Après avoir déclaré le frais de fonctionnement au montant de 500 euros, il percevra un salaire de 6878 euros en tout.

En naviguant sur le web, vous pourrez trouver un simulateur de revenus avec lequel vous estimerez votre rémunération en tant que salarié porté.