Le gouvernement a pris plusieurs réformes qui ont été appliqués dès le premier Juillet 2012.

De la hausse du SMIC en passant par l’augmentation des allocations au chômage, nous allons vous détailler chaque changement qui ont vu le jour le premier Juillet.

L’augmentation du SMIC de 2 %

François HOLLANDE a tenu sa promesse donnée lors de sa candidature aux présidentielles, celle de donner un coup de pouce au salaire minimum avant la revalorisation annuelle qui aura lieu durant le mois de Janvier 2013.

Cela dit, le coup de pouce a été limité, chose qui n’a pas plu aux syndicats mais aussi à l’ancien candidat du Front de Gauche Jean-Luc MELENCHON qui a qualifié cette hausse de « dérisoire ». L’augmentation du SMIC a été de 2 %, ce qui équivaut à 27 euros de plus par mois. La valeur horaire du salaire minimum est passée de 9.22 à 9.40 euros brut.

La hausse des allocations au chômage de 2%

Depuis le premier Juillet 2012, le montant des allocations au chômage à augmenté de 2%. En effet, cette augmentation est revalorisée en fonction de la hausse de la rémunération minimum légale.

Cette décision a été prise par 6 organisations: 4 syndicales (FO, CFTC, CFDT et la CFE-CGC) et deux patronales et 2 patronales (UPA et le Medef). Les causes de ce choix ont été l’environnement social qui est de plus en plus difficile mais aussi « le chômage de longue durée », notamment celui des personnes de catégorie A qui sont de plus en plus au chômage.

Une réduction des factures de téléphone mobile

Bonne nouvelle pour les Français, les factures de téléphone portable sont réduites, la communication depuis l’étranger est limitée à 29 cents la minute au lieu de 35 cents, et les appels reçues à l’étranger sont dorénavant facturées 8 cents à la minute au lieu de 11 cents

D’autres changements ont eu lieu tel que l’extinction des lumières dans les enseignes la nuit, la hausse du prix du gaz pouvant aller jusqu’à +10% mais aussi l’obligation pour les conducteurs (même les conducteurs de 2 roues) d’avoir un éthylotest. En effet, ils auront jusqu’au mois de Novembre pour s’équiper d’un alcootest. Sans cela, ils auront droit à une amende de onze euros.