En cette saison estivale, la Confédération des professionnels indépendants de l’hôtellerie se plaint de manquer de main-d’œuvre dans le pays de la Loire, alors que le chômage atteint un seuil alarmant. De nombreuses questions se posent donc sur la raison de ce manque de volonté de se prêter à l’emploi saisonnier. Pour certains, la mauvaise image associée à ce type de profession en est la cause mais aussi l’absence de qualification des personnes postulantes.

Les causes présumées de ce manque de main d’œuvre

Les régions telles que la Vendée ou la Loire-Atlantique sont principalement les victimes de cette soi-disant pénurie d’employés saisonniers, mais tout le pays de la Loire se plaigne car en début de saisons, 10 000 postes sont encore restées vacantes. De plus, cette année le besoin en matière de recrutement a encore augmentée vu que de nombreuses stations balnéaires ont prévu de proposer des activités innovantes et sophistiquées, qui nécessitent une main-d’œuvre conséquente. Cependant, le manque de qualification des postulants n’arrange pas la situation car les employeurs ne peuvent se permettre d’engager des personnes inadaptées pour certaines tâches comme la cuisine.

emploi saisonnierEn Loire-Atlantique, 3 900 postes de serveurs n’ont pas trouvé preneurs et en Vendée 1 300 cuisiniers manquent à l’appel. De plus, le secteur hôtelier souffre d’une mauvaise image, en termes de condition de travail. Facteur qui n’encourage guère les personnes qui peuvent s’intéresser à l’emploi saisonnier, alors qu’à l’heure actuelle le salaire proposé est de 10% supérieur au SMIC, avec les repas fournis ainsi que la mutuelle santé comprise. Toutefois, l’hébergement n’est pas inclus mais d’autres solutions intéressantes sont mises à la disposition des employés.

Pour les autres secteurs, ce manque de main-d’œuvre n’est pas aussi manifeste car pour le bâtiment, par exemple, même si la crise de pénurie l’a frappé de plein fouet jusqu’en 2010, la crise lui a été favorable. Pour les emplois saisonniers dans les grandes surfaces, la pénurie est presque inexistante car les étudiants affluent pour effectuer ce genre de métiers vu qu’aucune qualification spécifique n’est nécessaire.