Le gouvernement s’engage dans la lutte contre les salaires payés en dessous du SMIC. Ce phénomène est fréquent dans le secteur du bâtiment (BTP) où un grand nombre de travailleurs sont rémunérés au « SMIC Polonais. » Le gouvernement rappelle qu’il est illégal en France de rémunérer avec un salaire en dessous du salaire minimum qui est de 9.40 brut de l’heure. Un grand nombre d’inspecteurs du travail ont été envoyés sur le terrain pour enquêter sur ce phénomène qui est de plus en plus fréquent dans notre société.

Un grand nombre de salariés victimes

Miche SAPIN

Le gouvernement évalue ces salariés dit « low cost » à environ 300 000 personnes en France, ce qui est « inadmissible » selon Michel SAPIN. Il a d’ailleurs dit lors de son passage télévisé sur la chaîne France 2 que pour être fort, il ne faut s’aligner sur des pays fort et non des salaires faibles à l’image des salariés indemnisés au SMIC Polonais. Selon lui, un grand nombre d’entreprises ont recours à ce genre de pratique et viennent par la suite pointer du doigt le grand nombre de salaires illégaux.

Le décret de 2007

Depuis l’année 2007, les entreprises Françaises ont le droit de faire appel à des prestataires présent dans d’autres pays membres de l’Union Européenne, cela dit, l’entreprise doit respecter le droit du travail Français et non celui du pays Etranger. Or le SMIC fait partie du droit du travail. Un grand nombre d’entreprises Françaises ne respectent pas ces conditions. Celles-ci profitent des salariés venant d’Europe de l’Est ou encore d’Espagne où la crise est fortement présente.