Un document de travail a été récemment remis aux organisations patronales et syndicales dans lequel le Haut-commissaire à la réforme des retraites Jean-Paul Delevoye envisage d’instaurer une indexation des retraites sur les salaires, pas sur l’inflation.

Il estime aussi l’intérêt de mettre en place une certaine réforme sur le système de retraites.

Une faible revalorisation des retraites avec une indexation sur l’inflation

L’indexation des retraites sur l’inflation a été instaurée depuis 1987 visant à revaloriser les pensions versées aux retraités. Elle consiste en une augmentation de la retraite au même rythme que la hausse des prix en vue d’assurer l’évolution du niveau de vie de ces derniers et de permettre aux retraités de ne pas perdre de pouvoir d’achat malgré l’inflation. Comme cette dernière est particulièrement basse dans le pays, la revalorisation en chaque début d’année reste aussi très faible.

Faible revalorisation des retraites avec une indexation sur l'inflation

Cependant, leur pouvoir d’achat reste stable. Mais, la hausse des prélèvements a compliqué la situation. Ainsi, les retraités ont du mal à s’en sortir avec leurs pensions de retraite. Leur niveau de vie baisse car l’augmentation est largement faible par rapport à la croissance des revenus des actifs qui est plus importante. Cela a conduit aux mécontentements des retraités et à la mise en place de la réforme du système. L’indexation sur l’inflation favorise une inégalité.

Quelques mots sur le document de travail

La réforme sur les retraites vise une indexation sur les salaires

Le document de travail intitulé : « Vers un système universel de retraite » soumis aux organisations des patrons et des syndicats parle de la réforme sur les retraites. Il compte une vingtaine de pages. Il évoque, notamment l’indexation, mais aussi la mise en place d’une règle en vue d’ajuster les comptes du système des retraites de manière à garantir leur équilibre.

Le document de travail parle également des réserves de la quinzaine de régimes complémentaires de retraite. Il s’interroge, notamment sur le niveau à atteindre, leur objectif ou encore comment les utiliser. En 2016, elles ont atteint les de 118 milliards d’euros, soit 5,3% du PIB.

Une indexation des retraites sur les salaires

Jean-Paul Delevoye, le Haut-commissaire à la réforme des retraites suggère de revenir à une indexation des retraites sur les salaires. Il a confirmé son idée dans un document de travail remis aux organisations patronales et syndicales. C’est l’une des décisions majeures de la réforme sur les retraites.

Il est trop tôt voire incertain de dire que cette solution annoncée par le Haut-commissaire apportera d’excellents changements sur les revenus et la vie des retraités. Cependant, l’indexation sur les salaires pourrait apporter une hausse plus importante de la retraite ainsi qu’une amélioration du pouvoir d’achat. Mais la règle est simple, il faut que les salaires augmentent. Si jamais, ceux-ci stagnent à cause de la stagnation de la croissance économique et de l’augmentation de l’inflation, les retraités vont perdre en pouvoir d’achat. C’est le risque, mais qui n’arrivera pas forcément.

Mais, la question qui se pose face à cette réforme est que l’indexation se fera-t-elle sur le salaire moyen par tête ou sur la masse salariale. Le Haut-commissaire estime également que les variations du cycle économique doivent être prises en considération dans cette réforme.