Bien qu’il soit un sujet tabou, le Smic-Jeunes pourrait bien voir le jour. A l’occasion de la réforme sur le Code du Travail, François Hollande a évoqué la possibilité de mettre en place un Smic spécifique pour les jeunes travailleurs. Cette mesure qui pourrait bien voir le jour, s’inscrit dans la stratégie de la réduction du chômage en France.

Le Smic-Jeune, un dispositif indispensable ?

Créé en 1970, le Smic est sans nul doute le dispositif qui entraine des débats plutôt houleux en France. Depuis de nombreuses décennies, le salaire minimum a entrainé l’envolée du taux de chômage dans l’Hexagone. Cependant, il a permis à de nombreux salariés d’accéder à un niveau de vie plus ou moins convenable.

En 1993, François Mitterand a avoué que l’expansion du chômage chez les jeunes était un problème qui ne présente aucune solution vraiment concrète. Six ans plus tard, Lionel Jospin a avoué que ce phénomène était difficile à endiguer et “qu’il ne faut pas tout attendre de l’Etat”.

Lors de la réforme sur le Code du Travail, François Hollande a évoqué la possibilité de mettre en place, un Smic différencié en fonction de l’âge du travailleur. Depuis longtemps occulté, ce sujet a refait surface et serait peut-être le fer de lance du Président français pour restaurer la confiance des citoyens et pourquoi pas, de briguer un nouveau poste au Gouvernement, à l’avenir.

Chez les jeunes, le taux de chômage est de plus de 24%. Bien qu’il soit plus bas que celui de 2013, il reste au-dessus du taux de l’ère Sarkozy.

L’avis des économistes

euro-smic

Pour de nombreux économistes, la mise en place d’un Smic-Jeune est la seule solution au chômage des jeunes. Jacques Delors a été le premier opposant au Smic généralisé, durant la Commission européenne.

D’autre part, Pierre Gattaz a affirmé lors d’une conférence que le Smic-Jeune est une issue à la crise qui dure en France. Le Président du Medef a envisagé un système dans lequel qui permettrait à un jeune ou une personne qui éprouve des difficultés à trouver un travail, d’entrer dans une entreprise, que ce soit pour rehausser son niveau de vie ou pour engranger de l’expérience. Pour ce faire, ce spécialiste a clairement affirmé que la mise en place d’un Smic spécifique serait la solution incontournable.

Dans leur livre “Changer le modèle”, trois économistes, dont Philippe Aghion, Gilbert Cette et Elie Cohen, ont évoqué les bénéfices d’un Smic-Jeune et ont affirmé que le Chef d’Etat (François Hollande) a été très réceptif.