La situation dans le secteur de la restauration aux Etats-Unis se complique face à la proposition d’un vote pour décider de rendre obligatoire le salaire minimum fixe pour la rémunération des serveurs et employés. Il s’agit de l’« Initiative 77 » ou « Minimum Wage Amendment ».

Cette mesure a été proposée pour éviter les pratiques mettant souvent les employés dans de grandes difficultés financières, telles que la rémunération au pourboire.

Le système salarial actuel de la restauration

Le système de rémunération actuellement en vigueur aux Etats-Unis permet aux employeurs dans certains Etats, de payer le personnel avec les pourboires. Ainsi, au lieu de devoir payer chaque serveur 12,50 $ de l’heure, ce qui représente le salaire minimum imposé, ils se contentent de donner à chacun une rétribution minime pouvant être inférieure à 5$ de l’heure.

Il revient donc aux pourboires de renflouer les gains des employés afin d’en arriver aux 12,50 $ de base. Il arrive pourtant que les pourboires ne permettent pas d’atteindre la valeur du salaire de base et que certains patrons refusent de compléter le montant restant.

Des avis divisés

Depuis l’annoncement du vote, le nombre de manifestations publiques n’a pas cessé d’augmenter. La raison étant qu’il y a ceux qui sont pour l’application de cette règlementation et ceux qui sont contre. On distingue ainsi d’un côté les partisans du « One Fair Wage », qui luttent pour l’obtention d’un salaire juste et qui se battent contre le comportement discriminatoire de certains employeurs envers les salariés.

Outre la mise en place d’un salaire minimum, ils prennent pour cible le harcèlement sexuel ou les abus de pouvoirs. Ils soutiennent l’idée que le fait de trop s’appuyer financièrement aux pourboires oblige le personnel à endurer des comportements inacceptables, juste pour sauver leur moyen de rémunération.

D’un autre côté, il y a « Save Our Tips » ou littéralement « Sauvez nos pourboires ». Ce mouvement considère que le fait d’être payer au salaire minimum pourrait entrainer un manque à gagner car certaines personnes peuvent recevoir plus que cette somme imposée à la fin du mois.

Si les partisans de deux mouvements débattent sur l’instauration d’un salaire minimum dans la restauration, les consommateurs craignent une probable augmentation des prix en raison de la hausse des charges devant être supportés par les patrons.