Ces derniers temps, un site de recherche d’emplois a publié le résultat de ses recherches relatif aux apports des diplômes en termes de salaire. Les chiffres sont vraiment démesurés puisqu’ils présentent une différence considérable de salaire en fonction du niveau d’étude.

Une différence considérable en fonction des diplômes

A titre d’exemple, le site de recherche, contacté par le Parisien.fr, a fortement précisé qu’un titulaire de bac+5 peut espérer facilement une valeur de 572 492 euros de plus au cours de sa carrière par rapport à un titulaire d’un bac+2.

Cette étude a été menée dans la propre base de données de  du site qui compte à peu près 250 000 offres d’emplois au moyen d’un algorithme. Cette base de données est considérablement large que la différence des salaires a été mise en valeur en fonction des diplômes.

En 2013 les jeunes diplômés ont déjà eu du mal à décrocher un emploi. Le fait de déposer pas moins de 27 CV pour obtenir un premier job en fait preuve tangible. En plus de la perturbation économique actuelle qui la fonde, cette difficulté a été déjà  évoquée lors de la 3è baromètre Deloitte sur l’humeur des jeunes diplômés.

Les diplômés des écoles de commerce en tête

jeune_diplômée

Contre seulement 35 077 euros pour un bac+4 et 24 031 pour un bac+2, ceux qui détiennent un bac+5 ont un bénéfice considérable en  termes de salaire annuel. Les chiffres sont portés jusqu’à 36 791 euros.  En premier, ce profit revient surtout aux sortants des grandes écoles de commerce suivi de la faculté de médecine, les écoles de d’ingénieur et les instituts d’étude politique. Aussi, cela est prouvé par le dernier classement des 70 meilleurs masters en management au monde par le quotidien, encore remporté par les écoles de commerce.

Les diplômés de cette filière bénéficient  aisément d’une insertion professionnelle facilitée, de l’ouverture internationale, des liens professionnels avec les grandes entreprises en plus d’un salaire annuel moyen de 41 800 euros.