Une étude de Randstat, réalisée au premier trimestre 2014, a permis de connaitre que le salaire moyen mensuel d’un non-cadre est légèrement supérieur au montant du Smic. En effet, la rémunération mensuelle moyenne pour cette catégorie d’employé est de 1 541 €, soit 85,62 € de plus que le salaire minimum interprofessionnel de croissance, qui est de 1 445,38 € brut, par mois.

Non-cadres : une revalorisation de salaire en déclin

La catégorie des non-cadres regroupe les ouvriers qualifiés et non qualifiés, les professions intermédiaires et les employés. D’après l’INSEE, en 2013, cette catégorie de travailleur représentait 82% de la population active salariée, soit environ 18,8 millions d’employés.

Au premier trimestre 2014, le salaire moyen des non-cadres était de 6,6% supérieur au Smic et sur un an, la revalorisation de la rémunération de ceux-ci a progressé de 1,25%. Un taux en déclin, si l’on se réfère aux études réalisées par l’INSEE et Randstat. En effet, la progression du salaire de cette catégorie de travailleurs était de 2,4% en 2011, de 2,2% en 2012 et de 1,8% en 2013.

A l’instar de l’augmentation des salaires des non-cadres, celle des cadres s’amoindrit également au fil des années. Selon le baromètre Expectra, la rémunération des cadres a progressé de seulement 0,9%, en 2014.

Légère différence de salaire entre les non-cadres juniors et seniors

salaire d'un non cadrePendant leur carrière, les cadres bénéficient d’une augmentation salariale relativement importante. Ce qui n’est pas le cas des non-cadres. Toujours d’après l’étude de l’INSEE, le salaire brut moyen d’un non-cadre junior (moins de 25 ans) est de 1 510 €, contre 1 566 € pour un senior (plus de 50 ans). Cet écart de salaire (56 €) est  relativement faible, compte tenu de la différence d’expérience entre ces deux catégories de travailleurs.

Néanmoins, il faut savoir que, l’étude menée par l’Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques a porté essentiellement sur des non-cadres intérimaires, ce qui laisse penser que, pour les autres types d’employé, la situation est tout à fait différente.

D’autre part, il est également à noter que, le salaire moyen des non-cadres diffère en fonction de la région. Celui de Rhône-Alpes est sans nul doute le plus élevé de l’Hexagone, avec 1 570 €.