En Europe, de fortes variations subsistent au niveau du salaire minimum, selon une étude réalisée par Eurostat. Cette situation favorise la concurrence et entraîne souvent un dumping social.

Une différence allant jusqu’à plus de 1 500 €

Dans son étude, l’office de statistique de l’Union Européenne a relevé un écart de plus de 1 500 €, entre le salaire minimum européen le plus bas et le plus haut. Avec 1 498 € par mois, la France est située dans la moyenne haute. Le Luxembourg quant à lui, propose le SMIC le plus élevé (1 999 €), tandis que la Bulgarie enregistre la rémunération minimale la plus basse (261 €).

Après la Bulgarie, la Lituanie (400 €), la Roumanie (408 €), la Lettonie (430 €), la Hongrie (445 €), la Croatie (462 €), la République tchèque (478 €), la Slovaquie (480 €) et l’Estonie (500 €) sont les huit autres Etats adoptant les salaires minimum légaux les moins élevés du Continent.

Bien qu’elles ne soient pas membres de l’Union Européenne, il important de noter que le SMIC de l’Albanie est nettement inférieur à celui bulgare. Il est évalué à 181 €, soit une différence de 80 € avec le salaire minimum bulgare et un écart de 104 €, avec la rémunération minimale proposée sur le territoire de la Serbie.

Les pays versant un salaire minimum de plus de 500 €

La Grèce (684 €), le Portugal (677 €), la Malte (748 €), la Slovénie (843 €), la Pologne (503 €) et l’Espagne (859 €) ont les cinq pays proposant un salaire minimum légal compris entre 500 € et 1 000 €.

Dans le groupe des pays versant une rémunération de plus de 1 000 €, on retrouve la France (1 498 €), la Belgique (1 563 €), les Pays-Bas (1 578 €), l’Allemagne (1 498 €), le Royaume-Uni (1 401 €), l’Irlande (1 614 €) et le Luxembourg (1 999 €).

A noter que le SMIC dans les pays tels que la Roumanie, la Bulgarie ou la Slovaquie n’ont cessé de progresser depuis 2008. Toutefois, les écarts avec des Etats proposant un haut niveau de rémunération (France, Luxembourg, Belgique, Royaume-Uni, etc.) sont encore particulièrement importants.

Il faut savoir que, cinq pays ne proposent pas encore de salaire minimum sur le territoire européen : le Danemark, l’Autriche, l’Italie, la Finlande et la Suède.