À l’heure actuelle, nous pouvons remarquer que les citoyens français sont révoltés à cause de leur situation économique. Nous pouvons d’ailleurs constater les manifestations des Gilets jaunes qui ne sont pas prêtes de s’arrêter.

Le sujet de cet article risque d’en déplaire plus d’un. D’ailleurs, nous pensons même qu’il rajoutera de l’huile sur le feu.

Dimanche dernier, le Ministre de l’ Économie, Bruno le Maire, a déclaré s’opposer à un « coup de pouce » visant à l’augmentation du SMIC pour l’année à venir, plus précisément à partir du 1er janvier 2020.

L’opposition radicale du Ministre de l’Économie et du groupe d’experts sur le SMIC face à l’augmentation du salaire minimum

Le dimanche 8 décembre sur France 3, le ministre Bruno Le Maire a déclaré formellement être contre une hausse du SMIC. Il a souligné le fait qu’il faut respecter une formule actuellement appliquée et a indiqué que le gouvernement a déjà beaucoup fait en ayant grandement augmenté la prime d’activité 100 € au niveau du SMIC.

Selon lui, la prime d’activité donne plus d’avantages vis-à-vis du pouvoir d’achat que le SMIC. D’ailleurs, un groupe d’experts économistes soutiennent la position du Ministre de l’Économie. Créé en 2008, ce groupe s’est toujours opposé aux coups de pouce au SMIC. D’après eux, cela n’aurait que des impacts négatifs sur l’emploi en général et n’aura que de petites répercutions sur la pauvreté.

D’après ses informations, nous pouvons clairement affirmer que ces derniers sont en totale opposition face à l’augmentation du salaire minimum.

Qu’en est-il actuellement du SMIC

Annuellement, le SMIC connait une hausse mécanique. Cependant, cette hausse dépend de deux facteurs. Le premier se trouve être l’inflation vue chez 20 % des foyers disposant des revenus les plus faibles. Puis, le deuxième facteur est la moitié du gain de pouvoir d’achat du salaire horaire de base ouvrier et employé (SHBOE).

Le 1er janvier de cette année, cette revalorisation a offert la possibilité d’atteindre un taux brut par heure de 10,03 €. Autrement dit, elle a été de 1,5 % et a permis à chaque employé de touche un minimum de 1521,22 € par mois pour 35 heures de travail par semaine. Une fois les impôts et les différentes obligations enlevés, le SMIC permet donc à un salarié de toucher 1204 € net.

Qu’en sera-t-il donc du SMIC de 2020

Selon les experts du SMIC, une hausse de ce dernier ne pourrait avoir que des impacts négatifs. Parmi ceux-là, ils énumèrent par exemple également des « effets délétères » sur l’embauche des personnes non qualifiées. Le taux de licenciement serait aussi plus grand.

D’après ces derniers, la prime d’activité serait plus efficace que l’augmentation du SMIC afin de lutter contre la pauvreté. Pour l’année qui vient, après l’opposition du Ministre de l’Économie Bruno Le Maire et du groupe d’experts du SMIC, il sera dur d’imaginer la possibilité d’un coup de pouce au SMIC. Par contre, la prime d’activité pourrait être améliorée.