Administrateur de biens et agent immobilier œuvrent dans le même secteur d’activité mais avec des rôles bien distincts. Leurs statuts, champsd’intervention et compétences diffèrent, bien qu’ils semblent parfois accomplir des tâches similaires. En quoi leurs rôles divergent et pourquoi ne faut-il pas les confondre ? Pour mieux le comprendre, commençons par délimiter le paramètre de chacun de ces métiers.

Gestionnaire de biens et agent immobilier : la même casquette ?

Vu de l’extérieur, le travail d’un administrateur de biens (ou administrateur immobilier) et d’un agent immobilier peut présenter une ressemblance trompeuse. Tous deux collaborent avec les propriétaires et sont à la recherche des meilleurs candidats à la location. Mais là s’arrête vraiment la ressemblance, tant les attributions d’un administrateur immobilier s’étendent bien au-delà du rôle commercial.

agent immo

Son rôle principal est de décharge un propriétaire de toutes ses tâches locatives. Son but est d’optimiser pour lui l’occupation du logement en s’occupant de son bon fonctionnement à tous les niveaux : juridique, commercial, financier et technique. C’est un peu un homme-orchestre, qui aura une compétence très pointue au niveau juridique, car il a à gérer les risques liés à la gestion locative : impayés de loyers, choix des polices d’assurance, suivi des sinistres… Son travail comporte un volet commercial et financier puisqu’il encaisse les loyers et comptabilise les charges, de même qu’un volet technique avec la prévision des travaux de rénovation.

L’administrateur de biens, à l’instar du conseiller immobilier est un bon communicant, qui est en relation avec les autres copropriétaires, les locataires et les institutions. Il entretient aussi des relations avec de nombreux prestataires. Pour un immeuble, il s’occupe en effet de l’entretien des parties communes, de la détection incendie, du bon fonctionnement de l’ascenseur etc. Le profil d’un administrateur de biens se caractérise donc par une large palette de compétences qui font appel à des connaissances qui ne concernent que peu l’agent immobilier.

Quelles distinctions entre les deux métiers ?

Contrairement au gestionnaire de biens immobiliers, l’agent immobilier ne s’occupe pas de la gestion du logement car son rôle est de lui trouver un acquéreur.
Ses attributions commerciales sont nettement plus nombreuses que celles d’un administrateur de biens car il prospecte des biens immobiliers à vendre ou à louer et exerce un rôle de négociateur beaucoup plus constant.

D’abord au niveau du propriétaire avec lequel il travaille et qui signe avec lui un mandat, puis bien sûr avec le potentiel acquéreur du bien.  Une part importante de son travail consiste à l’accompagner tout au long de son processus d’acquisition. Ses compétences en droit seront donc plus axées vers le droit commercial et l’accession à la propriété que celle du gestionnaire de biens immobilier ou de l’administrateur immobilier.
S’il aide un propriétaire à fixer le prix de son bien, c’est dans le but d’en tirer le meilleur parti à un instant T du marché. Le gestionnaire de biens immobilier lui, n’a pas d’intéressement direct dans le prix d’un loyer, car il œuvre plus dans une perspective de continuité.

L’administrateur de biens se distingue aussi par le fait qu’il est au service du seul propriétaire dont il cherche à pérenniser le bien. Son rôle est de préserver et de conserver avant tout un logement ou un immeuble pour assurer sa rentabilité.
Beaucoup plus commercial, le conseiller immobilier est un intermédiaire entre un propriétaire et un possible acquéreur. Son but est d’aboutir à une transaction réussie entre les deux protagonistes pour conclure avec eux le compromis de vente ou le bail.

Il existe donc entre ces deux professions la classique dichotomie qui sépare un gestionnaire d’un commercial. Ces deux métiers tendent bien tous les deux à valoriser un bien immobilier, mais l’un cherche plutôt à le conserver quand l’autre cherche à le promouvoir.